Petit compte rendu sur le kestukiff ? du 30 juin

Un kestukiff entre filles pour ce vendredi 30 juin !

Valerie a présenté le livre Dans la dèche à Paris et à Londres, de Georges Orwell (titre dont ne disposons pas malheureusement).

Michelle est venue écouter et est repartie avec quelques coups de coeur !

Cécile a présenté le DVD Time out, le CD Upside down : the collection de Diana Ross, la bande dessinée Saint Kilda (en deux tomes) de Pascal Bertho, et quelques romans : Une collection de trésors minuscules, de Caroline Vermalle; Le tour du monde ru roi Zibeline de Jean-Christophe Rufin et Quelqu’un à qui parler, de Cyril Massarotto.

Gaëlle a parlé du CD d’Alela Diane : The pirate’s Gospel, de la bande dessinée Culottées, tome 2 de Pénélope Bagieu et du petit roman Patte de velours et oeil de lynx de Maria Ernestam.

Une soirée sympathique où nous avons fait de belles découvertes et fait chauffer nos cartes d’adhérent à la médiathèque !

Publicités

On dirait nous de Didier Van Cauwelaert

Une fois n’est pas coutume, un petit coup de gueule ! Et puis c’est bien connu, quand on aime l’auteur, on est d’autant plus déçu si la lecture ne nous a pas emporté. diraitEt c’est bien le cas avec le dernier Van Cauwelaert. Il y avait là un sublime sujet pour un homme passionné d’ésotérisme comme lui. Un auteur qui sait si bien décrire par ailleurs les phénomènes inexpliqués (à la date d’aujourd’hui) à travers les Dictionnaires de l’impossible…

Voici donc un roman qui évoque deux histoires d’amour et un projet de réincarnation, malheureusement… la magie n’opère pas. J’ai eu l’impression que l’auteur hésitait sans cesse entre deux tons : nous faire partager ses convictions sur la réincarnation et tout au contraire s’en moquer. Du coup, il tombe trop souvent dans le grandguignol. Certes c’est bien écrit mais les personnages sont trop caricaturaux. Bref, déçue ! Fort heureusement, il en a écrit d’autres !

Lu par Cécile

On dirait nous, Didier Van Cauwelaert (R-VAN)

Le test… de Stéphane Allix

Stéphane Allix est un journaliste reconnu. Il a décidé d’appliquer les mêmes méthodes de travail pour un sujet un peu particulier : la mort. letest

Suite au décès de son père, il a entrepris de rencontrer 6 médiums différents et de leur poser les mêmes questions. Un parcours qu’il nous donne à suivre dans son ouvrage. Ensuite, chacun en tirera les conclusions qui lui conviendront.

Ce qui m’a plu dans ce livre, c’est le ton particulier que l’auteur psymars2016adopte. De plus, Christophe Fauré, psychiatre,spécialisé dans l’accompagnement des personnes en fin de vie et de leurs proches, y donne, en post-face son éclairage.

Un livre à rapprocher de l’article de fond du numéro du magazine Psychologies de ce mois-ci.

Lu par Cécile

Le test, une expérience inouïe : la preuve de l’après-vie ? par Stéphane Allix ( PARAPSY 133.9 ALL) (dans les documentaires).

Au bonheur des ogres

Voici un DVD rafraîchissant. Tiré du célèbre roman de Daniel Pennac, nous suivons les bonheuraventures de Benjamin Mallaussène. Souffre-douleur dans un grand magasin, Mallaussène n’a pourtant pas le choix, puisqu’il a la charge de ses nombreux demi-frères et demi-sœurs.

Mais lorsqu’une série de meurtres est perpétrée au magasin, et que tout semble accuser Mallaussène, il peut compter sur l’aide d’une journaliste aussi flamboyante qu’efficace !

Un très beau moment qui rend bien l’univers onirique et décalé de Pennac ! On attend la suite !

Vu (et lu) par Cécile.

DVD (F. AUB) bande-annonce :  https://www.youtube.com/watch?v=QHA54Np1Sn4

et le livre : ADO – PEN

 

Roman policier Am stram gram, de M.J Arlidge

Un jeune couple sortant d’un concert est enlevé et détenu au fond d’une piscine vide à l’exception d’un pistolet chargé d’une unique balle et d’un téléphone les informant que pour survivre, l’un des deux devra tuer l’autre… Choix impossible ? D’une cruauté sans nom ?Et pourtant… th

D’autres enlèvements du même type ont lieu et l’irréprochable commandant Helen Grace commence la traque d’une serial killer hors norme.

Un roman qui se lit d’une seule traite ! Une femme serial killer, voilà un sujet qui sort des sentiers battus. M.J Arlidge nous entraîne dans un roman palpitant où nous nous attachons à tous les personnages, ce qui ne manque pas de nous ébranler quand la mort les rattrape sans pitié…

Roman policier « Am stram gram  » de M.J Arlidge (RX ARL)

Lu par Gaëlle.

La mer en hiver de Susanna Kearsley

Deux livres en un ! Carrie, jeune auteure, s’installe en Ecosse afin d’effectuer des merenhiverrecherches pour l’écriture de son roman historique. C’est alors que l’intrigue alterne les 2 histoires. Nous naviguons ainsi entre les deux époques : 1708 et les héros du roman en cours et de nos jours avec Carrie et les habitants de ce coin d’Ecosse désolé.

Un très beau roman et une performance artistique. On pourrait craindre de se perdre entre les 2, mais il n’en est rien, bien au contraire.

Un très grand moment ! Un pavé à dévorer.

Roman « La mer en hiver  » de Susanna Kearsley (R-KEA)

Lu par Cécile.

Soudain, seuls de Isabelle Autissier

C’est le coup de cœur du moment. Isabelle Autissier a une jolie plume et son roman est à soudainseuls la fois un thriller, une réflexion sur l’instinct de survie et la capacité de réagir après un gros pépin. L’histoire : un couple de navigateurs se trouve piégé sur une ile « réserve naturelle » proche du Cap Horn. Ils doivent survivre en attente d’hypothétiques secours… Et, un an après…

A lire, à partager, à recommander, à emprunter, à prêter, à offrir !

Roman « Soudain, seuls  » de Isabelle Autissier (R-AUT)

Lu par Dom et Claude.

Un ciel de coquelicots de Zohreh Ghahremani

Cela se passe en Iran dans les années 1960 sous le règne du shah Mohammad Reza un-ciel-rouge-de-coquelicotsPalhavi.

Ce roman est une belle histoire d’amitié entre deux jeunes iranniennes de milieux sociaux très différents. Shirine est une musulmane pratiquante, forte, indépendante et pauvre . Roya évolue dans un milieu favorisé  traditionnel proche du régime en place.

Très vite, l’arrière-plan politique occupe une place importante : c’est le début de la révolution islamique. Tout le monde est surveillé, la Savak (la police secrète du shah) terrorise la population.

Shirine va ouvrir les yeux de Roya sur la réalité de leur pays où la liberté d’expression n’existe pas. Chacune choisit son parcours, sa vie, n’hésitant pas à se mettre en danger pour l’autre…

L’auteur évoque l’influence de l’éducation, des idées transmises par des professeurs à des adolescentes, la force des poèmes qui ont une place  importance en Iran.

Ce livre nous plonge dans cette période d’histoire de l’Iran et laisse des  des émotions fortes.

Roman « Un ciel de coquelicot » de Zohreh Ghahremani(R-GHA)

Lu par Josiane.

Les trois caramels capitaux, CM1

Voici un texte court que nous avons adoré ! Les trois caramels capitaux

Ne vous arrêtez pas au titre, ce livre est une pépite qui aborde tout en humour le thème du bien et du mal.

Le sujet : un homme meurt, et se voit refuser l’accès au Paradis pour un seul petit délit de rien du tout : le vol de trois caramels lorsqu’il avait 7 ans. Comme on lui offre une chance de se racheter, il évite dans sa seconde vie ce fameux vol, mais en contre-partie il dénonce ses camarades, ce n’est pas encore cela ! Il aura encore une occasion de changer la version des faits, mais … c’est l’épicier qui aura le mot de la fin avec une belle moralité.

Les trois caramels capitaux, Jean-Claude Mourlevat PANIER MOU

Lu par les bibliothécaires.

Hippocrate

Benjamin, lui-même fils de médecin commence son premier stage en tant qu’interne.

hippocrate Il est plein de certitudes, mais très vite,il est confronté à la dure réalité : manque de moyens, situations d’urgence et l’hypocrisie ambiante. Heureusement, il y a Abdel, son expérience et son humanité…

Un très beau film qui met en exergue les défauts des rouages hospitaliers, et les responsabilités écrasantes qui pèsent sur les épaules de jeunes gens d’à peine 25 ans. Et également le peu de place et de considération que le système a pour les médecins étrangers qui enchaînent les gardes.

Vu par Cécile.

DVD, « Hippocrate », (F. HIPP)